Qui est Tony Robbins ?

Si vous voulez en savoir plus sur la vie intime d’Anthony Robbins, sur sa femme et ses enfants, sa mère, sur ses faiblesses, ses mensonges, ses projets secrets et son intégrité, suivez ses séminaires, lisez ses livres et cherchez à le rencontrer pour le lui demander ! Si c’est vraiment important pour vous, vous y arriverez !

Dans cet article, je voudrais répondre à la principale critique qui peut apparaitre quand on découvre le personnage (ceux qui ont vu I not your guru sur Netflix sauront de quoi je parle) : mais qui est ce grand taré ?

Imparable, Tony Robbins, passe son temps à parler de son personnage comme d’un enfoiré, et prétend qu’il n’est pas un gourou : voilà les principales critiques à retenir si vous souhaitez rester méfiant, elles ont été clairement énoncées.

Anthony Robbins n’est pas le messie, il n’est pas le Christ, c’est un homme d’affaire conséquent (comment coacher des milliers de personnes pour les aider à devenir riche sans avoir la congruence qui va avec ?, il est à la tête d’une immense fortune), c’est un Américain, il a de longues années d’expérience, c’est un communicant de génie, il a coaché des millions de personnes (oui, des millions), il a du pouvoir, c’est un hyperactif obsessionnel, il a étudié la PNL et toutes les théories de développement personnel accessibles (également la physiologie et l’alimentation), il a écrit des dizaines de livres, il est généreux, c’est également un sauveur et un passionné, il a une villa devant l’océan et il a un cœur aussi imposant que sa stature. Dernière chose : rien ne peut l’arrêter.

À la question qui est Anthony Robbins, la réponse est donc d’une simplicité déconcertante : il est ce que vous voulez qu’il soit. Un bon papa, un frère, un gourou (certaines personnes en ont besoin, ne jugez pas), un maître, un ennemi, un pote bavard, un homme qui pleure, un sombre imbécile, un macho à l’ancienne, un ami, un conseiller, une personne à éviter : c’est vous qui choisissez.

Vous aurez peut-être envie de le frapper (pourquoi se retenir de lever la main ?) quand il ponctue ses discours avec sa petite phrase insupportable : « Say I ! » Il faut croire qu’il s’agit d’une technique de motivation efficace, vous pouvez néanmoins bénéficier de l’effet galvanisant sans lever la main, rassurez-vous.

Pour ceux qui décideront de s’appuyer sur ce personnage pour avancer dans leur propre vie, il met à disposition, à tous les tarifs, des outils efficaces et accessibles. Et si vous voulez mon avis, certains de ses livres sont très faciles à lire (et pourtant complets) en comparaison avec de nombreux auteurs plus obscurs, techniques et intellos. Tony Robbins met l’individu au centre et incite chacun à se bouger le cul : c’est un levier important et selon moi une preuve de sa non-dangerosité. Il ne vous dira jamais qu’il est indispensable dans votre chemin personnel et ne vous laissera jamais croire que vous ne pouvez pas vous en sortir seul. C’est à mon avis un des auteurs les plus motivants qui prône l’autonomie et la responsabilité.

Si vous bloquez sur le personnage (il y a de quoi), voilà donc une motivation supplémentaire pour prendre votre propre envol dans la construction d’une meilleure version de vous-même. Anthony est amour, il pense à vous et il vous aime (et ça marche) : faites le reste !

Dernière chose : il parle beaucoup, très vite et en anglais. Une excellente motivation pour reprendre les cours d’anglais car les traductions sont rares.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :