• Pourquoi êtes-vous votre pire ennemi ?

    Être son pire ennemi… est-ce bien nécessaire ? Les optimistes vous diront que si vous êtes votre pire ennemi alors vous n’avez que des amis, mais honnêtement, qu’est-ce que ça vous apporte ? Pourquoi êtes-vous votre pire ennemi ? Les bénéfices secondaires de la haine de soi Il n’y a pas de comportement ou de pensée qui n’ai pas un sens pour la personne que vous êtes. Si vous avez réussi à rester votre pire ennemi pendant des années et que cette guerre intérieure n’a pas pris fin, c’est que vous avez un intérêt inconscient à vous juger, vous critiquer ou vous détester. Pourquoi n’êtes vous pas votre propre allié…

  • Arrêtez de vous saboter, vous êtes exceptionnel

    Julie est une fille entière, elle vit tout à fond et consomme trop de tout (cigarette, vin, chips, fringues et partenaires amoureux). Baptiste ne supporte pas l’incompétence et l’abus de pouvoir. Ses justes colères lui ont valu d’être blacklisté au bureau. Romain, chouchou de sa maman, est devenu son secrétairepsy- dépanneur 24/24 non rémunéré. Margot revendique son indépendance et son exigence en amour. D’ailleurs, elle est célibataire depuis 5 ans. Bien-sûr, toute ressemblance avec une personne existante est loin d’être fortuite… Nous sommes nombreux à rater en beauté précisément ce que nous désirons le plus. Bonne nouvelle : cela s’appelle de l’auto-sabotage et cela se soigne. L’objectif : arrêter de…

  • auto-sabotage victimisation

    Sortir de la victimisation

    La victimisation consiste à transformer quelqu’un en victime. Appliqué à soi-même, il s’agit de se percevoir comme une victime. On parle alors d’auto-victimisation. Comme nous le verront dans cet article, l’image que nous avons de nous même conditionne notre réactivité face aux évènements de la vie. Et se considérer comme une victime sonne donc comme une condamnation : je n’ai aucune responsabilité dans ce qui m’arrive, je suis accablé par les attitudes d’autrui, je n’ai pas la force de changer. Nous allons voir pourquoi cette façon d’agir est inéfficace et contre productive. S’auto-victimiser ou comment couver ses futurs échecs Refuser la victimisation ne revient pas à nier l’évidence : il…